Le 22 avril prochain, sera la journée de la Terre. On le sait, Apple y est très attaché. Dans le domaine du recyclage c’est aussi le cas. Apple a lancé en mars 2016 un robot nommé Liam. Celui-ci a pour but de désosser nos iPhones afin d’en recycler les pièces. Ce concentré de technologie est capable de traiter 1,2 million d’iPhone sur 1 an. Liam a reçu diverses mises à jour mais il y a quelques jours Apple a annoncé une toute nouvelle version.

Celle-ci a un nom : Daisy. Ce robot a demandé « plusieurs années » de travail selon Apple. Daisy est d’ailleurs beaucoup plus compacte que son ainé. Elle est maintenant capable de démonter 9 générations d’iPhone et de trier les éléments recyclables. Daisy peut aussi traiter jusqu’à 200 iPhones en 1 heure. Son prédécesseur, dans ses dernières versions était capable de traiter un iPhone 5 en 11 secondes. Daisy n’est pas aussi rapide selon Apple mais elle est plus polyvalente et efficace dans le triage des pièces. Apple annonce que cette belle machine est alimentée exclusivement par de l’énergie verte. Ce qui envoie, une nouvelle fois, un message fort de la part d’Apple pour le futur où l’énergie verte aura une grande place, à l’image de son nouveau siège en Californie qui se dit alimenté exclusivement par les panneaux solaires placé sur son toit. Daisy est déjà présente au Texas (USA) et bientôt à Breda (Pays-Bas).
Tout cela semble être parfait, mais pas au yeux de Greenpeace qui s’exprime en la présence de Gary Cook : « Plutôt qu’un nouveau robot de recyclage, ce qu’Apple doit faire c’est donner des signes qu’elle adopte l’une des plus grandes opportunités en matière de réduction de l’impact écologique de ses produits : un design des produits mettant en avant la réparabilité et la capacité à être mis à jour. Ceci permettrait de maintenir en fonctionnement les appareils plus longtemps, réduisant le besoin de les recycler » Le porte parole de Greenpeace fait référence aux accusations d’obsolescence programmée.
Apple fait sans conteste des efforts dans ce domaine et fait figure de pionnier dans cette pratique. Là où la concurrence ferait bien d’en faire autant. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.