Depuis la sortie des derniers iPhones de septembre 2017, qui sont l’iPhone X et les iPhone 8/8 plus, Apple intègre désormais la puce A11 Bionic. Une puce qui a montré, sur une large gamme de benchmark, sa puissance par rapport aux anciens modèles. Egalement par rapport à la concurrence qui reste toujours derrière en terme de puissance brute, mais aussi en puissance pratique. 

Alors que quelques rumeurs commencent à pointer doucement le bout de leur nez, on se questionne déjà sur la future puce d’Apple qui sera intégrée dans les prochaines générations d’iPhone. Apple et son partenaire TSMC parlent d’une puce A12. La puce A10 faisait état d’une finesse de 16 nanomètre, la puce A11 est de 10 nanomètre, celle de la puce A12 devrait atteindre une finesse de 7 nanomètre. Cette technologie de gravure en « 7 nm FinFET » devrait permettre une puissance accrue, à la hauteur de 20% de gain. Mais ce n’est pas forcement ce qui va changer les choses. Ce qui, par contre, va changer la donne, c’est le coté économe en énergie . En effet, on pourrait s’attendre à un gain de 40% en économie d’énergie. Une aubaine pour l’iPhone qui stagne depuis longtemps avec une honnête autonomie. Cela pourrait s’avérer être une excellente nouvelle pour les accros du smartphone que nous sommes tous ! L’avenir nous en dira plus.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.